Conseils et Astuces

Choisir le bon matériel pour dessiner et faire des croquis :


Les crayons :
Avoir à disposition une gamme de crayons graphite avec plusieurs densités de mine
HB, B, 2B, 3B , 4B etc jusqu’à 9B (je recommande les crayons de marque Faber Castell)
le  9B étant le plus "tendre" pour faire des ombres bien marquées.

Ces différences de densité permettent de faire des dégradés et des contrastes saisissants de réalisme.

Ensuite plusieurs gommes :
Choisir une gomme qui gomme sans faire de traces et sans résidus (quel confort !)
la meilleure étant une gomme de marque Faber Castell ou est indiquée la mention "dust free"

Un stylo gomme : je recommande la marque japonaise Tombo - Mono Zero de 2,3 mm avec des petites recharges que l’on place comme dans un porte-mine. très utiles pour créer les reflets de lumière et effacer et corriger de façon délimitée des petites parties du dessin.

Une gomme "mie de pain" pour soustraire l'excédent de graphite sans le retirer complètement. Indispensable pour éclaircir certaines zones par pressions successives. Étant très malléable, on peut facilement modeler cette gomme selon ses besoins et même l'affiner en pointe pour les détails lumineux. Après utilisation, il faut l'envelopper dans du papier aluminium ou une petite boîte plastique afin qu'elle ne sèche pas.


Les estompes :
Une estompe est une sorte de crayon en carton pressé qui servira à flouter, unifier, et atténuer les traits.

Choisir une pointe fine de préférence.

Des cotons-tiges pour placer et unifier les ombres peu larges et légères en évitant un trait de crayon
Des disques de coton à démaquiller pour estomper et unifier les aplats de graphite tels que les fonds et ainsi gagner du temps pour un travail soigné sans traits de remplissage-coloriage trop visibles.

Un bon taille-crayon pour avoir toujours des mines effilées lors de la réalisation des petits détails.


Les papiers :
Pour le dessin au trait, choisir du papier extra blanc d'environ 185 gr pour l'épaisseur, et sans grain, c'est à dire avec une surface lisse sans texture apparente.
Si il s'agit de croquis on doit alors prendre du papier à croquis qui "accroche" davantage le graphite du crayon.


La tenue du Crayon :
Il est nécessaire de s'efforcer à tenir son crayon de façon souple, et ne pas "verrouiller" son crayon dans le creux de la main au niveau du pouce. Le crayon doit se tenir avec l'extrémité de trois doigts, le pouce, l'index et le majeur, pas trop près de la mine mais pas trop loin non plus car au delà du milieu du crayon le trait est moins précis.  Seuls les doigts doivent faire "bouger" le crayon pour obtenir un tracé fluide. Si toute la main dirige les mouvements cela suppose une contraction et une fatigue articulaire qui nuira à la souplesse et la légèreté du trait. Plus la mine du crayon est tenue perpendiculairement à la feuille, plus le trait sera fin et précis (détails). Inversement plus le crayon sera tenu penché et plus le trait sera diffus.

Le modèle :
Pour les débutants je préconise plutôt une photo du modèle choisi, que ce soit un objet, un visage ou un paysage. Il est en effet moins déroutant de reproduire un volume déjà "mis à plat" grâce à la photo. Choisir  ou prendre une photo avec une qualité maximale pour la netteté, sans ombres trop marquées, ni surexposée, ni sous-exposée afin de s'habituer à saisir toutes les nuances et les dégradés.

                                                                                                                                                                            

 

Toute utilisation, reproduction ou impression totale ou partielle des textes, images, photographies et illustrations présents sur ce site web, sur quelque support que ce soit, est interdite. L’utilisation du nom CréaSentiel est également formellement interdite.