... / ...

 

Les lignes rentrantes :
Elles sont utilisées surtout quand le dessin ne présente pas de mise en relief, (ni ombres, ni lumières).
Même quand le contour est exact, certaines formes sont plus difficiles à comprendre quand on souhaite représenter par exemple les différentes positions du corps humain en mouvement (on doit alors savoir dessiner des "raccourcis"). Sur le dessin suivant, la compréhension du "raccourci" pour le bras est facilitée par les "lignes rentrantes", c'est à dire le bref prolongement du contour d'une zone sur celle qui est proche d'elle, de manière que cette courte superposition de lignes fasse comprendre qu'il existe une légère dépression du  volume, un petit "creux" sur lequel la ligne du contour précédent "glisse et rentre".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lignes de forces :
Elles définissent les forces dynamiques que perçoit l'œil dans son observation d'un sujet.
Bien qu'anatomiquement et avec une gestuelle correcte, un dessin de personnage qui reproduit très fidèlement une photo peut manquer de vie, il est comme figé sur la feuille. La raison en est simple, le dessinateur a simplement reproduit ce qu'il voyait sans chercher l'impression de mouvement à rendre. Il faut donc légèrement accentuer les courbes des muscles et du mouvement choisi afin de donner plus de rythme à  l'ensemble.


Les lignes géométriques :
Il est beaucoup plus facile de mémoriser les lignes horizontales et verticales que les lignes obliques. D'autre part on peut se servir des bords de la feuille pour se guider. A partir de ces horizontales et verticales on peut définir l'angle d'un trait de construction oblique afin qu'il soit juste. Il n'y a qu'une sorte d'horizontales et de verticales mais une infinité de lignes obliques. Il est donc nécessaire de toujours "calculer" une oblique en visualisant l’angle qu’elle forme avec une horizontale ou une verticale tracée ou imaginaire.

Les contrastes :
Ce sont les zones de lumières qui "sculptent" la forme, ainsi si le dessin est trop uniformément gris, il manquera de volume. Ne pas hésiter à accentuer et foncer les ombres et éclaircir les parties éclairées.
A moins de se limiter uniquement au dessin au trait, il est essentiel de maîtriser les valeurs pour avancer dans la maîtrise du dessin. Les valeurs, ce sont toutes les nuances de lumière que nous percevons. Toutes ces nuances d’intensité nous permettent de comprendre les formes par la façon dont la lumière sculpte tout ce qui nous entoure.


Les différents plans :
"Voir à plat" ne signifie pas oublier la profondeur et l'épaisseur du sujet à représenter. Il est alors nécessaire de bien distinguer les formes et lignes qui paraissent les plus proches de nous et les plus éloignées afin de respecter l'ordre des plans successifs (premier plan, plan médian, arrière plan, plan lointain, fond...). Il est également très utile d'imaginer, voire même de tracer les lignes cachées comme si le sujet d'étude du premier plan était transparent et laissait percevoir l'arrière plan.

 

Toute utilisation, reproduction ou impression totale ou partielle des textes, images, photographies et illustrations présents sur ce site web, sur quelque support que ce soit, est interdite. L’utilisation du nom CréaSentiel est également formellement interdite.